custom-header
Baatzsch et l’Union, c’est fini
Baatzsch et l’Union, c’est fini

Il n’aura plus de rôle décisionnaire mais est fait président d’Honneur

Une page se tourne
définitivement à
l’Union Saint-Gilloise
avec le retrait désormais
complet de Jürgen
Baatzsch de la sphère décisionnaire
du club. Il avait pourtant
annoncé lors de la reprise du
club par Tony Bloom qu’il resterait
président et qu’il gérerait le
portefeuille de l’investisseur
anglais à Saint-Gilles. L’Union
est désormais à la recherche
d’un nouveau « chief executor
manager ».

Jürgen Baatzsch et l’Union,
c’est désormais totalement de
l’histoire ancienne. L’ex-président
unioniste avait déjà retiré
toutes ses billes du club
saint-gillois il y a un mois
lorsque l’Anglais Tony Bloom
avait débarqué (pour rappel, le
propriétaire de Brighton détient
aujourd’hui 95 % des
parts du club). À l’époque,
Baatzsch avait déclaré qu’il restait
à la tête du club pour gérer
l’investissement du Britannique,
qui ne serait pratiquement
jamais présent physiquement.
Mais ce vendredi, revirement
de situation. L’Union annonçait
sur l’heure de midi que le
désormais ex-président unioniste
se retirait complètement
du club.
Jürgen Baatzsh a, semble-t-il,
pris cette décision par luimême.
D’après ses dires, il
n’aurait pas été mis à la porte
dans le cadre du grand renouvellement
qu’effectuent les repreneurs
(qui ont annoncé ces
derniers jours l’arrivée de cinq
nouveaux transferts).
« Je suis parti car je n’étais pas
assez souvent présent au club
que pour pouvoir véritablement
contribuer au nouveau projet de
l’Union », a-t-il expliqué. « Ily a
énormément de tâches à effectuer
actuellement et c’était impossible
pour moi de gérer ça de
loin. Car avec ma société, nous
devenons le leader européen
dans la distribution d’un nouveau
produit en Chine. Et puis
mes enfants vivent en Allemagne
et je suis également occupé
à préparer un décathlon. »
Si l’Allemand tire sa révérence,
il se montre toutefois confiant
par rapport au futur de
l’Union.
« Si l’Union veut rêver de monter,
il fallait un changement
d’organisation, notamment pour
concurrencer des clubs comme
Malines et le Beerschot qui se
renforcent », poursuit-il. « Je
veux surtout dire merci aux fans
qui m’ont supporté pendant
toutes ces années. On peut être
fier et content d’avoir sauvé financièrement
et sportivement le
club. »
« MERCI AUX FANS QUI M’ONT
SUPPORTÉ »
Pour sa part, Tony Bloom, le
propriétaire d’outre-Manche, a
tenu à saluer Jürgen Baatzsch,
qui est fait par la même occasion
président d’Honneur.
« Nous sommes ravis de voir Jürgen
Baatzsch devenir président
d’Honneur de notre club. Jürgen
a fait tellement pour l’Union, et
cela avec grande distinction dans
des moments parfois difficiles. Je
suis persuadé qu’il gardera un
rôle très important en tant
qu’ambassadeur du club à l’avenir.
»
Prochainement, l’Union devrait
donc avoir un nouveau président
gestionnaire à sa tête.
Elle a en tout cas déclaré
qu’elle a lancé la procédure de
recrutement d’un nouveau
« chief executof manager ».
Quand on vous disait que la révolution
était en marche à
Saint-Gilles… –

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER