custom-header
Anthony Moris passe encore des caps avec sa sélection
Anthony Moris passe encore des caps avec sa sélection

Le portier de l’Union continue sa progression
avec le Luxembourg grâce aux rencontres
face aux meilleures nations internationales.

I
l est très certainement en
train de réaliser la plus

belle saison de sa car-
rière. Épargné par les

blessures depuis plusieurs
mois, le gardien a repris toute

la confiance dont il avait be-
soin pour rayonner au plus

haut niveau.
Dans le groupe de Felice
Mazzù cette année, l’homme
qui soufflera ses 31 bougies à

la fin du mois est l’un des lea-
ders du noyau. Toujours à par-
ler, encourager, repositionner

et présent physiquement
pour arrêter les ballons, il
comptabilise dix clean-sheets

en D1B en vingt-cinq rencon-
tres. “Je suis dans une bonne pé-
riode depuis un petit temps. J’ar-
rive à être décisif aux moments

clés”, racontait Moris à propos
de ses matchs internationaux.
Une chose est certaine, son

vécu dans l’élite belge et, sur-
tout, ses rencontres interna-
tionales avec le Luxembourg

ces dernières saisons ont fait
de Moris l’un des maillons
forts de l’équipe saint-gilloise.

Il emmagasine un maxi-
mum d’expérience et profite

de ces moments si spécieux
dans une carrière. “Avec le
Luxembourg, nous sommes en

constante progression depuis

des années. Nous sommes, hon-
nêtement, costauds dans pas

mal de rencontres mais il man-
quait juste une chose qui fait

toute la différence dans le foot-
ball : les résultats. On arrive à

allier maintenant les perfor-
mances et les résultats. Cela

nous donne beaucoup de con-
fiance pour la suite de ces quali-
fications pour le prochain Mon-
dial. Je ne parle évidemment

pas de pouvoir le faire… On en
est loin. Mais simplement de
pouvoir enchaîner de bons
matchs et des victoires.”
Durant cette trêve interna-

tionale, Moris a remporté

avec son pays la plus belle vic-
toire de leur histoire en bat-
tant l’Irlande 0-1 à Dublin.

Une performance incroyable
pour la 98e
nation mondiale.
“C’est pour ça qu’on joue au
foot. On veut affronter les
meilleurs, au top niveau et se
frotter aux plus forts pour voir

où l’on en est. J’ai cette chan-
ce-là de jouer des matchs pour

une nation grandissante.”

Quelques jours après cette
incroyable victoire face aux
“Boys in Green”, nos voisins
du Grand-Duché ont réussi à
faire douter le Portugal après
avoir mené au score. Même si
le marquoir affichait 1-3 au
bout des nonante minutes, le
Luxembourg a bel et bien
prouvé qu’il était sur la pente
ascendante et qu’il pourrait
bien figurer dans son
groupe A. “On voit maintenant
qu’on possède une étiquette de

favori quand on joue l’Azerbaïd-
jan. Cela n’a l’air de rien mais

ça prouve certaines choses…”.

Paul Philipp : “Une valeur sûre
de notre sélection”

Le président de la Fédération
luxembourgeoise de football encense
le gardien de son ancien club.

L es prestations de Mo-
ris ne sont pas pas-
sées inaperçues ces der-
niers mois. Lorsqu’on

parle de mois, Paul Philipp

nous coupe et préfère par-
ler en années. “Il se déve-
loppe encore. Mais cela ne

fait pas quelques mois. C’est
depuis son départ à Virton

et depuis qu’il est devenu ti-
tulaire indiscutable”, pré-
cise l’ex-Unioniste.

L’ancien médian du club
de la Butte est satisfait de

ce que Moris montre avec
le Luxembourg. “On a eu la
chance d’avoir un très grand

Moris avec nous lors des der-
niers matchs. Il a pris de la

bouteille et est devenu une

valeur sûre de notre sélec-
tion. On sait qu’on peut

compter sur lui peu importe
les moments”, rajoute Paul
Philipp.
Depuis sa première cape

en mai 2014, l’équipe na-
tionale du Luxembourg

s’est développée et 90 % de

ses membres jouent tous
dans les championnats
étrangers. “C’est pour cela
qu’on s’est développé.”

Anthony Moris, qui re-
trouvera la D1A avec

l’Union l’année prochaine,
est dans la forme de sa vie,

selon son président. “À Vir-
ton, c’était déjà très bien.

Mais là… c’est un stade su-
périeur. Il est bien plus com-
plet et respire la sérénité.

Au-delà de ses capacités de

gardien, il a un mental in-
croyable. Il n’a pas connu

que des moments de joie
dans sa carrière. Je suis très

heureux pour lui et pour no-
tre sélection (rires).”

Le portier luxembourgeois
a écœuré Cristiano Ronaldo !

“Le saviez-vous qu’Anthony avait touché les fesses de Cristiano Ro-
naldo durant ce match ?” racontait Felice Mazzù en rigolant lorsque

son gardien évoquait ses prouesses internationales. Moris répon-
dait alors à son coach tout en plaisantant : “Ronaldo qui ? C’est lui

qui m’a touché les fesses.”
Durant cette partie face au Portugal, Anthony Moris a réalisé un
match référence. Il a effectué de nombreux arrêts dont notamment
celui-ci (voir photo) en un contre un, face au meilleur joueur du
monde. Pourtant
esseulé et dans sa
position de tueur
favorite, le buteur
de la Juve s’est
heurté face au mur

Anthony Moris réa-
lisant, pour l’occa-
sion, un double ar-
rêt incroyable qui a

fait le tour de la pla-
nète football.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CLASSEMENT D1B

Prochaine journée - RUSG

Calendrier

Meilleur buteur