custom-header
530 minutes de désert offensif à Tubize
530 minutes de désert offensif à Tubize

Westerlo 0

Tubize 0

Westerlo : Vanlangendonck, Dewaele, Biset, Soumah, Rommens, Van Eenoo, Oto’o, Van Den Bogaert, Heymans (76e Osaguona), Buyl (58e Naessens), De Ceulaer.

Tubize : Defourny, Nirisarike, Touré, Laurent, Naah (76e Köse), Ba, Garlito, Schuster, Achahbar, Stevance (70e Zenke), Sawaneh (58e Kané).

Cartes jaunes : Garlito, Laurent.

Westerlo – Tubize, c’était un peu le match de la peur, celui qu’aucune des deux équipes ne voulait perdre. Et dans pareille situation, le maître mot des deux entraîneurs, Bob Peeters pour les Campinois et Christian Bracconi pour les Brabançons, était très clair : l’organisation. Un point sur lequel les deux coachs peuvent être satisfaits. Mais comme bien trop souvent, ce duel des deux derniers de la classe a accouché d’un partage nul et vierge où les opportunités dangereuses pouvaient se compter sur les doigts d’une main.

« Nous ne sommes pas bien rentrés dans le match puisque nous subissions le jeu et nous perdions bien trop de duels », grimaçait Bracconi. « Et du coup, nous ne parvenions pas à remporter la bataille du milieu, ni à mettre notre

jeu en place. Le pressing de Westerlo nous posait de nombreux problèmes au même titre que le manque d’espaces sur les couloirs. Malheureusement, dans notre position, nous avons besoin de points. »

La faute, en grande partie, à un manque flagrant d’imagination en zone offensive. Passes manquées, mauvais choix et manque de réalismes sont les trois symptômes récurrents de l’AFC Tubize. Depuis le but marqué à la dixième minute de jeu au Lierse le 14 janvier dernier, les Sang et Or n’ont plus trouvé le chemin des filets. Soit un mutisme de 530 minutes ! Un manque criant qui, aujourd’hui, coûte très cher à la lanterne rouge de la série qui ne parvient pas à faire son retard sur ses concurrents directs.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER