custom-header
15 ans après, Tubize retrouve le niveau amateur
15 ans après, Tubize retrouve le niveau amateur

Les visages étaient fermés et l’émotion vive dans les couloirs du stade Leburton vendredi soir. L’année du 10 e anniversaire de la montée en D1, Tubize s’apprête à quitter un football professionnel qu’il avait rejoint il y a tout juste 15 ans. “Il faut rester dignes dans l’adversité” , débute Josselin Croisé.

Mais vendredi, en s’inclinant face à l’Union, Tubize a enterré ses derniers espoirs de maintien. “Cela a été une saison compliquée, qui se finit comme elle a commencé, par un penalty raté.”

Sportivement, Tubize est donc relégué en D1 amateurs, avec toutes les conséquences que cela impliquera dans la vie du club. En passant des employés aux équipes de jeunes, c’est tout un club qui se prépare à une période de transition, à un retour dans le monde amateur. Et pourtant, du côté de la direction, on refuse encore de s’y résigner. “On se tourne vers l’avenir proche, on a encore une cartouche avec cette décision de la CBAS dans le dossier de licence du Lierse. On aurait préféré sortir par la grande porte, mais d’autres clubs avant nous ont bénéficié d’erreurs. On se battra jusqu’au bout car pour le moment, on ne se résigne pas encore à basculer en D1 amateurs.”

Au lendemain de la défaite, le club a d’ailleurs annoncé qu’il se constituait partie prenante dans le dossier de licence du Lierse devant la CBAS. Les Lierrois qui ont jusqu’au 3 mai, date de leur comparution devant la CBAS, pour trouver un repreneur et mettre leur dossier en ordre.

D’ici là, la direction tubizienne devra également analyser les raisons de cet échec. “On va devoir faire le bilan car beaucoup de choses n’ont pas fonctionné cette saison. Après, sans chercher d’excuses, c’est de plus en plus compliqué de tenir les budgets par rapport à d’autres équipes, dont certaines vivent à crédit, ce qui fausse la compétition. Je prends le cas de Megan Laurent qu’on ne sait pas retenir car le Lierse fait une offre plus alléchante. Mais six mois plus tard, ils ne savent plus le payer…”

L’autre question, c’est de savoir quel sera l’avenir de Sportizen à Tubize si le club devait quitter le monde pro. “Je ne pense pas qu’ils abandonneront tout leur investissement. On va se poser avec eux dans les semaines à venir, mais je reste optimiste quant au fait qu’ils resteront à Tubize. Et puis la D1 amateurs coûte moins cher que la D1B.”

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER