custom-header
Un score beaucoup trop sévère
Un score beaucoup trop sévère

Le Beerschot devait absolument s’imposer pour rester au coude-à-coude avec Malines au classement de la deuxième tranche. Le coach visiteur Luka Elsner choisissait de laisser Niakaté, en très petite forme ces dernières semaines, sur le banc, alors que Teuma, malade, avait dû déclarer forfait.

Les joueurs de la RUSG se montraient de loin les plus entreprenants en première période, avec des envois non cadrés signés Vega et Selemani. Ensuite, sur un centre précis de Fixelles, Ferber obligeait Vanhamel à intervenir. En face,

seul Maes avait tenté sa chance, mais son envoi lointain n’était pas cadré.

Dès la reprise, l’Union poursuivait son travail de sape et, sur un centre de Tau, Ferber, seul à deux mètres du but vide, envoyait le ballon dans la tribune. Ce n’était que partie remise pour les Bruxellois car, sur un nouveau service précis de Tau, Selemani trompait le gardien du Beerschot.

Dans la foulée , le même Selemani était à deux doigts de réussir le break, mais sa tentative était déviée par un défenseur anversois. Piqués au vif, les joueurs locaux réagissaient enfin et connaissaient directement la réussite sur un centre de Tissoudali exploité par Hoffer. Le terrain devenait de plus en plus lourd, mais cela n’empêchait pas Van Hyfte de donner l’avance aux siens d’une magistrale volée. L’Union ne s’avouait pas vaincue, mais Selemani puis Iriondo

se heurtaient à l’excellent Vanhamel au cours de la même phase.

Dans l’autre camp, Noubissi corsait, en contre, une addition beaucoup trop lourde pour des Saint-Gillois séduisants, mais trop peu efficaces à la conclusion.

Jean-François Delisse

beerschot : Vanhamel; Dom, Bourdin, Van Den Bergh, De Jonghe; De Mets (53e Hoffer), Maes, Van Hyfte; Vanzeir (58e Placca), Tissoudali (81e Grisez), Noubissi.

union : Saussez; Vega (83e Tabekou), Kandouss, Kis, Iriondo; Besuschkow (81e Morren), Mehlem, Selemani, Fixelles (67e Niakaté); Tau, Ferber.

arbitre : M. Lardot.

avertissements : Fixelles, Ferber, Bourdin, Hoffer, Kis.

Elsner : “On a fait un bon match”

N’ayant plus rien à gagner ni à perdre en championnat, puisqu’ils sont assurés de disputer les PO2, les Saint-Gillois n’en ont pas moins donné le meilleur d’eux-mêmes au Kiel où ils ont longtemps eu la maîtrise du jeu avant de plier face à un adversaire tout de même invaincu depuis 12 rencontres au moment du coup d’envoi.

Le coach de la RUSG Luka Elsner était à juste titre frustré au coup de sifflet final.

“On a fait un bon match. Le score final est beaucoup trop lourd. J’ai la même impression qu’après trop de matchs cette saison : mes joueurs se sont créé plein d’occasions, mais ils n’ont pas été assez efficaces. Lorsque l’adversaire a égalisé à la suite d’un contre défavorable pour nous, je savais que ce serait compliqué, car en face, le Beerschot est toujours en course pour le titre et ne veut rien lâcher. Mes joueurs n’ont actuellement plus les ressources mentales pour ne pas paniquer dans une telle situation. Nos hôtes ont alors bien exploité leurs ballons de contre. Quant à nous, ce n’est pas la première fois que nous perdons des matchs de cette façon.”

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER