custom-header
UN NUL OUVERT et spectaculaire
UN NUL OUVERT et spectaculaire

L’Union et Mouscron
auront tous les deux eu
droit à leurs 45 minutes dans
ce match.

Dépassés durant 45 minutes, les Mouscronnois auront montré du caractère face à
l’Union qui surclassait son adversaire au début des débats. Dès le début de la rencontre,
les Unionistes se montraient dangereux
suite à plusieurs erreurs d’inattentions des
Mouscronnois. Après cinq minutes à peine,
Tabekou offrait un magnifique centre vers
Tau qui ne parvenait pas à conclure juste devant la ligne de but. Le danger se faisait de
plus en plus présent et, suite à une frappe
d’Amzaoui, Butez relâchait dans les pieds de
Tau qui n’avait plus qu’à pousser le cuir au
fond du but pour ouvrir la marque.
Les Hurlus ne parvenaient toujours pas à
se reprendre malgré le but encaissé et
voyaient même leur cadre leur sauver la mise
suite à une remise de la tête de Perdichizzi.
Le réveil de l’Excel sonnait enfin à la 20e
avec
une belle tentative d’Antonov contrée par
Mehlem. Suite à un beau travail d’Antonov
toujours, Leye recevait le cuir en retrait mais
sa reprise était contrée sur la ligne.
LE RÉALISME DE L’UNION était toutefois impressionnant. Ferber lançait parfaitement
Tau à la limite du hors-jeu qui concluait seul
face à Butez pour doubler la mise. L’Union
dominait toujours les débats dans cette première période et Ferber obligeait Butez à sortir le grand jeu en face à face. L’Excel se réveillait enfin suite à un beau mouvement entre Leye, Awoniyi et Amallah. L’attaquant
nigérian concluait ensuite dans le rectangle
suite à un assist d’Amallah pour redonner espoir à ses couleurs.
En seconde période, les Mouscronnois tentaient d’imposer leur style de jeu et l’entrée
de Benson pour ce second acte faisait du bien
Hurlus. Les Unionistes montraient toutefois
plus de mordant dans les duels et parvenaient toujours à se montrer dangereux devant Butez.
Au fil des minutes, l’Excel retrouvait de la
stabilité dans son jeu et
commençait enfin à dominer son opposant. Le
portier de l’Union, Kristiansen
restait tout de même vigilant dans son rectangle en anticipant toujours bien les tentatives des attaquants mouscronnois.
En retrouvant son quatuor offensif (Leye,
Awoniyi, Benson, Amallah), les Hurlus démontraient toutes leurs qualités et Benson
profitait d’un bon centre d’Antonov prolongé par Awoniyi pour recoller au score.
Mais les Hurlus se faisaient une nouvelle fois
surprendre suite à une superbe occasion menée par Gerard et conclue par le même
joueur qui s’était appuyé sur Selemani.
C’est toujours grâce à Manuel Benson que
les Hurlus revenaient dans la rencontre. Idéalement lancé par Pierrot, le jeune prodige
mystifiait une seconde fois le portier adverse
pour rétablir l’égalité. Les deux équipes se
quittaient donc dos à dos au terme d’une
belle joute qui aura régalé le spectateur neutre.

L’HOMME
DU MATCH
Tout frais lauréat du trophée de meilleur joueur de Proximus
League, l’attaquant sud-africain a fait honneur à celui-ci et à son
statut. Remuant, percutant, intenable, il a orienté les débats
durant 45 minutes. Une première
période marquée par un doublé. Et
puis la rencontre a basculé lorsqu’il
a dû céder sa place à la pause, touché dans un contact un peu
trop rugueux. L’Union est alors apparue moins fringante.

Morren: “Le 2-1 nous a fait mal”

Pour la première fois depuis le 16 février, Charles Morren était titulaire. De quoi faire du bien au joueur, qui se montrait plutôt satisfait de sa prestation. “Je sais que je suis en manque de rythme par rapport à certains de mes équipiers mais ça m’a fait du bien de retrouver le chemin du terrain”, explique-t-il.

Alors que le marquoir affichait un score de 2-1 en faveur de l’Union au moment de sa sortie, Charles Morren dressait une analyse plutôt lucide de la prestation des Saint-Gillois. “Nous sommes extrêmement bien rentrés dans ce match en parvenant à marquer deux buts assez rapidement.”

Si la première période des Saint-Gillois fut de bonne facture, on regrettera le

but encaissé juste avant le repos, qui a permis aux Mouscronnois de garder espoir et puis de revenir dans la partie en seconde période. “Ce but encaissé avant la mi-temps nous a fait mal. Si nous avions pu rentrer au vestiaire avec un avantage de deux buts, je pense que cela aurait été un autre match. Cela nous a mis un petit coup au moral, on a perdu un peu confiance et puis on a manqué un petit peu d’impact physique. Mais n’oublions pas que nous jouons contre des équipes de division 1 et que lorsqu’on leur laisse des occasions, ils finiront toujours par en profiter à un moment ou à un autre. Malheureusement, c’est ce qu’on a vécu face à Mouscron ce samedi soir.”

Et pourtant, l’Union Saint-Gilloise a trouvé les ressources pour encore reprendre les devants et mener 3-2.“Nous avons bien relevé la tête, nous sommes repartis de l’avant et nous sommes parvenus à reprendre les commandes. Nous n’aurions toutefois pas dû encaisser ce troisième but.”

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER