custom-header
Toujours plus haut !
Toujours plus haut !

En marge de la 4 e journée des Playoffs 2, Courtrai recevait l’Union Saint-Gilloise dans ce qui constituait le choc de ce groupe B. Les deux équipes, toutes deux comptant le maximum de points, pouvaient se départager et c’est l’Union qui a pris l’ascendant au terme d’une rencontre longtemps indécise.

Vainqueurs à Courtrai, les Unionistes inscrivent une nouvelle victime de la D1A à leur tableau 

Football – Division 1B (Union SG) 

Bousculés d’entrée de jeu, les Saint-Gillois ont subi l’énorme pression courtraisienne. Les locaux se procuraient d’ailleurs les meilleures occasions du match durant la première demi-heure avec notamment un envoi de Lepoint qui heurtait la barre transversale.

Dépassés jusque-là dans l’engagement physique, les Bruxellois n’ont été que très peu dangereux. Hormis une frappe enroulée de Gérard, le seul unioniste qui a continuellement cherché à faire la différence au milieu, et un tir à distance d’Hamzaoui, Pereira a passé une première mi-temps tranquille. « On savait que c’était une très bonne équipe. En première période, elle a été au niveau contrairement à nous. Courtrai a quelque chose à jouer dans ces playoffs et il nous fallait du répondant. Ce n’était pas si simple », commentait à juste titre Luka Elsner, l’entraîneur unioniste.

Car c’est au retour des vestiaires que le T1 bruxellois a opéré un changement tactique déterminant en faisant évoluer ses hommes en 4-4-2. « Il fallait plus de profondeur en seconde période. En mettant Niakité en profondeur et Gérard sur le côté, cela nous a permis de faire la différence. Gérard a été exceptionnel samedi et cette prestation fait suite à celle de la semaine dernière. Il est monté en puissance et c’est ce qui me plaît le plus. »

Sur une rentrée en touche, un mauvais renvoi de la défense de Courtrai a permis à Selemani de reprendre le ballon de volée et d’ouvrir la marque. Grâce à cet avantage, les Bruxellois ont fait le dos rond, tout en procédant à des contre-attaques rapides avec Niakité et Tau qui sont tous les deux passés près du 0-2. « On aurait pu tuer le match et s’éviter des frayeurs en fin de partie mais ce serait faire la

fine bouche. Les garçons ont été incroyables. Il y a des moments du match où nous avons été dépassés mais nous avons su rester solides et profiter de petits détails pour l’emporter », a ajouté Elsner.

L’Union Saint-Gilloise occupe désormais seule la première place du groupe B avec un parfait 12 sur 12. Après le Cercle de Bruges, Mouscron et Waasland/Beveren, c’est la 4 e équipe de D1A consécutive qui est tenue en échec par l’Union dans ces PO2.

« On prend des points parce que tout le monde s’investit à fond et on est récompensé pour ça. On ne regarde pas le classement même si être en tête a quelque chose de prestigieux face à des D1A contre lesquelles on a de belles statistiques cette saison. On le fait aussi pour nos supporters, pour les rendre fiers. On est surtout là pour le plaisir de jouer, au-delà de ce football

business où l’on voudrait toujours quelque chose derrière ces victoires. »

Aucune équipe de D1A ne résiste à l’Union

La quatrième victoire de l’Union dans ces playoffs 2 n’est pas la plus belle, mais elle a permis de voir un autre visage des Saint-Gillois. Dominés, ils ont su faire le gros dos. “Nous avons été dominés à plusieurs reprises dans la rencontre, à certains moments, nous avons juste fermé les yeux et le ballon est passé à côté. Mais au final, nous avons rendu une copie défensive solide”, se félicite Luka Elsner.

Et puis il y a ce but de Selemani sur la

première occasion saint-gilloise. “Courtrai a évolué son niveau, nous étions un peu en dessous du nôtre en première mi-temps mais nous sommes parvenus à hausser notre niveau après la pause.”

Dans une rencontre où les Saint-Gillois ont été dominés, pour la première fois depuis le début des playoffs 2, les joueurs ont su répondre en équipe, ont fait preuve de solidarité et ont prouvé qu’ils étaient aussi capables de souffrir et de s’en sortir. “C’est aussi pour ça qu’on prend des points ces dernières semaines. Il y a cette énergie qui nous porte à nous investir à fond et on ne peut que tirer un grand coup de chapeau aux garçons.”

En signant un quatrième succès de rang, l’Union a pris les commandes de son groupe. “On ne s’inquiète pas de la position au classement qui n’est pas très importante. C’est surtout une belle image pour le club, pour les joueurs.”

Des prestations d’autant plus remarquables que l’Union n’a strictement rien à jouer dans ces playoffs 2 puisque le club n’a pas demandé la licence européenne et ne pourra donc rien gagner à l’issue de ce mini-championnat. “C’est encore plus beau. Nous n’avons rien à gagner dans ces playoffs, nous jouons juste pour le plaisir et c’est peut-être ce qu’il y a de plus beau dans le football.”

Une chose est sûre : au fil des semaines, l’Union prouve qu’elle aurait sa place en D1A. “Dans certaines circonstances, on pourrait y faire face. Après, n’oublions pas que nous ne sommes que dans les playoffs 2, une compétition assez spécifique, même si force est de constater que cette saison, nos résultats face aux équipes de D1A sont plus que positifs.”

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER