custom-header
Sans réalisme, l’Union ne pouvait pas gagner
Sans réalisme, l’Union ne pouvait pas gagner

L’Union peut à nouveau ressortir frustrée de sa rencontre face au Beerschot. Comme face à Malines en Coupe de Belgique, elle a cruellement manqué de réalisme. Au contraire des Anversois qui, eux, n’ont pas laissé passé leurs occasions. Les Saint-Gillois peuvent désormais officiellement faire une croix sur la deuxième tranche, et se préparer tranquillement pour les Playoffs 2.

Face au Beerschot, les Unionistes ont une nouvelle fois gaspillé beaucoup trop d’occasions 

football – division 1B (beerschot – union SG) 

Lorsqu’elle fera les comptes en fin de saison, l’Union pourra s’en mordre les doigts d’avoir manqué autant de réalisme. Car des occasions, que ce soit face au Beerschot mais également face à Malines en Coupe de Belgique et en championnat, elle en aura eues. Ce dimanche, sur une pelouse du Kiel détrempée et très difficilement praticable, les Unionistes ont pourtant donné une leçon de football aux Anversois pendant près d’une heure, développant un jeu chatoyant et poussant les « Rats » dans leurs derniers retranchements. Mais sur un total de quatre occasions franches durant ce laps de temps, ils n’en ont mises qu’une au fond des filets. Beaucoup trop peu

à ce niveau-là alors qu’en face, Hoffer, Van Hyfte et Noubissi ont fait mouche à chacune de leur tentative. « On a fait un bon match mais le score est très lourd », déclarait le coach unioniste Luka Elsner après la rencontre. « L’impression est la même que lors de plein d’autres matches cette année. On a beaucoup d’occasions et celles-ci devaient nous permettre de tuer la rencontre. Alors qu’en face, c’est but dès leur première opportunité. Après, on savait que cela allait devenir difficile car le Beerschot allait logiquement reprendre confiance. De notre côté, on n’a pas eu les ressources mentales pour ne pas paniquer. Les Anversois ont ensuite joué avec une grosse motivation car ils jouent le titre. Et cela s’est ressenti. »

Encore 3 matches avant les Playoffs 2

De titre, il n’en sera pas question cette année pour l’Union qui laisse Malines

et le Beerschot se disputer le gain de la deuxième tranche. Mathématiquement, c’est désormais une réalité, le club saint-gillois ne saura plus les rattraper et peut donc commencer à regarder en direction des Playoffs 2. Mais d’ici là, il reste encore trois matches à disputer (face à Roulers, Malines et Tubize) alors que les Saint-Gillois n’auront plus rien à gagner ni à perdre puisqu’ils sont sûrs de terminer dans le top 4, et probablement à la troisième position (ils ont 7 points d’avance sur le 4 e , Westerlo). « Mais on va donner le maximum pour faire bonne figure et pour prouver que cela aurait pu se passer autrement cette année », conclut Elsner.

Vincent Miller

Mathias Fixelles a prolongé son contrat jusqu’en 2021, avec deux ans supplémentaires en option. Il est arrivé à l’Union en 2016 en provenance

de Zaventem. Il a joué 64 rencontres sous le maillot saint-gillois et a inscrit 8 buts.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER