custom-header
Mouscron – Union
Mouscron – Union

L’heure des jeunes

À quelques heures du deuxième match de ces playoffs 2 face à l’Union, Bernd Storck doit à nouveau revoir ses plans de jeu. Plusieurs titulaires indiscutables comme Dussenne, Amallah, Benson, Leye et Awoniyi manquent effectivement à l’appel pour ce match très important. Une hécatombe qui va profiter aux jeunes qui devront saisir leur chance.

Entré en cours de match face à Courtrai, Babacar Dione sera titularisé sur le flanc. Le jeune Belge de 21 ans aura pour but d’apporter de la créativité dans le jeu des Mouscronnois. Une lourde tâche pour le joueur qui va devoir tenter de faire oublier

les absences de plusieurs titulaires comme Benson et Amallah, qui apportaient ce jeu créatif ces dernières semaines.

En attaque, Mathéo Vroman, 17 ans, pourrait quant à lui fêter ses premières minutes sous la vareuse de l’Excel. “J’ai beaucoup parlé avec Mathéo et son père”, nous confie Bernd Storck. “C’est vraiment un très bon joueur qui a beaucoup de potentiel. Je compte lui laisser sa chance lors des playoffs même s’il n’a pas su s’entraîner correctement à cause d’un examen lundi. Ce qui est tout à fait compréhensible. J’ai donc réalisé une séance plus tardive avec lui pour lui donner du rythme.”

Le jeune Alex Ippolito est également repris pour cette rencontre ce qui est une aubaine pour le Futurosport qui sera dès lors mis en valeur ce soir face à l’Union. Il ne faudra par contre pas s’attendre à voir

les Hurlus développer le football qu’ils ont su proposer pendant leur invincibilité en 2019.

“Quand tu as autant d’absents, tu ne sais pas proposer le même schéma tactique. Je dois faire en fonction de beaucoup de choses ; cela me contraint à jouer différemment. Cela va être difficile de voir notre vrai style de jeu à cause de ces absences mais nous ferons de notre mieux”, assure Bernd Storck.

“L’Union aurait sa place en D1A”

En conférence de
presse, l’entraîneur des Hurlus
a dévoilé ses craintes concernant son adversaire du jour. “Ce
n’est pas une situation facile et
nous allons affronter une équipe
de l’Union qui sera très motivée.
Ils ont tout de même battu des
équipes comme Genk et Anderlecht cette saison. Ce club possède également des joueurs incroyables comme Percy Tau qui
est impressionnant. C’est clairement une équipe qui aurait sa
place en première division.
Quand tu vas battre Malines 0-5
sur leur pelouse, je pense que tu
mérites d’être en première division. Cela m’étonne qu’ils n’aient
pas réussi à monter cette saison
d’ailleurs”, explique Bernd
Storck. “Nous allons faire de notre mieux malgré toutes les absences. Mon job est de motiver
mes joueurs avant ce match et il
faudra vraiment beaucoup de
motivation pour vaincre l’Union
qui est en confiance après son
beau succès face au Cercle.”

“Ça fait du bien de jouer sans douleur”

Obligé de subir une intervention chirurgicale au niveau de la paroi abdominale fin janvier, Pietro Perdichizzi a fait son grand retour à la compétition ce samedi, après plus de deux mois d’absence.

Avec le brassard de capitaine autour du bras, il a apporté calme, sérénité et expérience en défense centrale, retrouvant rapidement son meilleur niveau, comme s’il n’avait jamais quitté le groupe. “Je suis à 100 % de mes capacités et j’ai

voulu le montrer sur le terrain. Ça m’a fait beaucoup de bien de retrouver la compétition officielle mais surtout, d’enfin pouvoir jouer sans douleur”, débute le défenseur, qui n’a pas ménagé ses efforts durant la préparation, à l’instar de ses équipiers. “On a bien préparé ces playoffs 2, les matchs amicaux ont été bénéfiques et le travail aux entraînements a été réalisé avec sérieux par tout le monde. Encore plus pour moi qui revenais de blessure. Ça me tenait à cœur d’être en pleine possession de mes moyens pour débuter ces playoffs 2.”

Une compétition au cours de laquelle les Saint-Gillois ne craignent personne, comme ils l’ont prouvé face au Cercle. “Cela reste une bonne équipe mais on ne les a pas laissés jouer. On a produit notre football, sans faire attention à la qualité de l’adversaire en face. On affiche

une bonne mentalité, on est un groupe solide et il y a de la qualité dans cette équipe, autant d’atouts qui doivent nous permettre de vivre de bons playoffs 2.”

Avec une prestation d’une telle qualité, l’Union s’érige en candidat potentiel à la première place de son groupe. “On abordera ces matchs de playoffs les uns après les autres et on verra où ça nous mènera. On a fait le job lors du premier match contre le Cercle, on va essayer de faire de même à Mouscron, une équipe en grande forme depuis plusieurs semaines.”

Pour cela, il faudra toutefois corriger certains défauts, comme cette inattention qui a permis au Cercle de relancer le suspense. “On a encaissé un bête but, ce sont des choses qui arrivent, mais c’est justement là-dessus que nous devons progresser si nous voulons rivaliser avec des équipes de D1A.”

Luka Elsner : “L’apprentissage de la D1”

 Face au Cercle, l’Union a réalisé une première prestation intéressante, qui aurait été parfaite sans cette erreur d’inattention sur le 2-1. “C’est ça l’apprentissage de la D1. Même quand vous pensez être dans une situation confortable, vous pouvez vous retrouver en danger. Et on l’a été sur le 2-1. Il faut donc se montrer plus vigilant encore et anticiper davantage”, prévient Luka Elsner.

Mais le coach se montrait satisfait du niveau de jeu de ses joueurs. “Mes joueurs ont su se mettre à un niveau supérieur, celui de la D1A.”

Un niveau qu’il faudra afficher à Mouscron pour espérer l’emporter. “Une équipe libérée et développant un jeu vraiment intéressant, avec un réel potentiel offensif. L’absence de Benson se fait peut-être ressentir. Mais gare il y d’autres éléments dangereux au sein de cette équipe.”​

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER