custom-header
Morren, déçu mais beau joueur
Morren, déçu mais beau joueur

Ce mardi soir, l’Union aborde son dernier match de la saison à domicile face à Courtrai. Les Unionistes espèrent gâter une ultime fois leurs supporters au stade Marien, comme ils ont eu l’habitude de le faire tout au long de la saison. Des supporters qui ont pu voir à l’œuvre samedi contre Mouscron Charles Morren qui était titulaire pour la première fois depuis presque trois mois.

Il n’a pas souvent reçu sa chance cette année mais il reste positif 

football – playoffs 2 (union saint-gilloise – courtrai, ce soir à 20h30) 

84 : c’est le nombre de jours qu’a dû attendre Charles Morren pour à nouveau être aligné dès le coup d’envoi d’un match. Sa dernière titularisation datait du 16 février face à Roulers. Et ses dernières minutes de jeu tout simplement dataient, elles, du 3 mars dernier lors de la dernière journée de Division 1B face à Tubize. Depuis lors, celui qui portait le brassard de capitaine face aux Hurlus samedi rongeait son frein, lui qui n’avait pas encore bénéficié de la moindre minute de jeu durant ces Playoffs 2. C’est dire, donc, s’il a profité de sa grosse heure de jeu « accordée » par Luka Elsner. « Cela m’a fait plaisir de refouler la pelouse », déclarait-il. « Même si, au niveau

du rythme, j’ai directement vu qu’il m’en manquait un peu. Mais je suis content car je suis bien rentré dans le match. Physiquement, j’étais peut-être un peu moins bien que mes coéquipiers, dû à ce manque de rythme. Mais j’étais tout de même déçu de sortir car le score était encore de 2-1 en notre faveur à ce moment-là. »

La suite est connue, Benson faisait parler la poudre à deux reprises tandis que Gérard marquait le troisième but des Jaune et Bleu ; les deux équipes se quittaient sur un score de parité de 3-3. Pour sa dernière à domicile ce mardi soir, l’Union espère bien réaliser encore une grosse prestation et renouer avec le succès face au leader du groupe, Courtrai. Avant de tirer définitivement le rideau vendredi à Zulte Waregem sur cette saison qui aura été à tous points

exceptionnelle pour le club. Moins, par contre, pour Charles Morren qui n’aura été utilisé que sporadiquement par Luka Elsner. « Personnellement, c’est une saison compliquée. C’était frustrant de se retrouver sur le banc, c’est clair. Mais il faut dire qu’il y a beaucoup de qualité dans le noyau. Et les matches que mes coéquipiers livraient étaient très bons aussi. À partir du moment où l’équipe tourne et qu’on joue bien, c’était difficile pour moi de revendiquer une place. J’ai également vite compris au début des Playoffs 2 que le coach avait trouvé une stabilité. On a discuté et tout était clair entre lui et moi. »

Malgré ce faible temps de jeu, Charles Morren ne semble pas revanchard et paraissait surtout très heureux de pouvoir prendre un bon bain de foule après la rencontre face à Mouscron.

Il aura remarqué que sa cote de popularité auprès des fans n’aura pas baissé. « Les supporters sont toujours derrière moi. Ils scandent toujours mon nom et cela me fait naturellement très plaisir. Ils savent que je suis le dernier des Mohicans, présent au club depuis cinq ans. Et ils me le rendent à chaque fois super bien. Pour ma part, je serai toujours là pour chanter avec eux à la fin des matches, quoi qu’il arrive. »

Ses fans espèrent donc le voir encore à l’œuvre ce mardi. Car Dieu seul sait de quoi l’avenir sera fait. En effet, avec son temps de jeu réduit, il ne serait pas étonnant que le milieu de terrain décide d’aller voir ailleurs l’année prochaine. « Mais j’ai encore un an de contrat à l’Union », explique-t-il. « On verra ce qu’il en est plus tard. Car pour l’instant, il n’y a pas de directeur sportif. »

« Courtrai n’est pas leader pour rien »

C’est donc face au leader que les Unionistes vont faire leurs adieux à leur public cette saison. De quoi motiver le coach Luka Elsner. « Courtrai n’est pas leader pour rien », déclarait-il. « On est les seuls à l’avoir battu et l’envie de bien faire sera là. Dès le début, on savait que ce serait le favori. C’est une équipe qui ne laisse rien au hasard. Ce sera un adversaire redoutable pour notre dernier match de la saison à domicile ! »

Une dernière au Marien que devrait probablement rater Percy Tau. « Son genou nécessite un examen approfondi et sa présence face à Courtrai est plus que compromise. Il faut aussi compter sans Hadamou Traoré qui est suspendu. On a encore deux-trois joueurs qui sont un peu fatigués, de sorte qu’il va falloir de l’imagination pour composer le onze de base. Mais il n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Kevin Kis et Federico Vega sont tous deux opérationnels. »

Ceux-ci viendront donc soulager le secteur défensif unioniste qui avait souffert face à Mouscron mercredi.

« Mais il faut toutefois préciser que, par rapport au dernier match, le manque de rigueur défensif n’est pas à imputer exclusivement au secteur en principe le plus concerné. C’est l’ensemble de

l’équipe qui l’est. Autant notre qualité offensive s’est manifestée – dans les sorties et au niveau de la contre-attaque –, autant on a eu des lacunes collectives dans la gestion défensive. Il faudra y veiller ce mardi soir. »

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER