custom-header
Malines condamné, Beveren sauve sa peau

Footgate Bruxelles

La Commission des Litiges d’Appel pour le Football Professionnel, sans doute sous pression de la fédération qui souhaite être fixée au plus vite pour ne pas mettre en péril les championnats 2019/2020, n’a pas traîné. Au lendemain de la clôture des six jours d’audience, elle a communiqué sa décision dans le cadre du footgate, et plus précisément dans le dossier du match présumé truqué entre le FC Malines et Waasland-Beveren en playoffs de l’an dernier.

1. Les verdicts

Le KV Malines et

4 de ses administrateurs sont condamnés pour falsification de la compétition. Dix ans de suspension de toutes activités au sein de l’Union belge pour Olivier Somers (plus interdiction de réaffiliation), actionnaire principal, Johan Timmermans, membre du conseil d’administration et ancien président, et Thierry Steemans, directeur financier; sept ans pour Stefaan Vanroy, directeur sportif.

Waasland-SK Beveren est acquité, mais 2 de ses administrateurs (le président Dirk Huyck et le directeur financier Olivier Swolfs) sont condamnés à un an de suspension (avec sursis pour Huyck) pour ne pas avoir satisfait au devoir d’information.

Trois agents de joueurs sont coupables pour des faits de falsification de la compétition. Dejan Veljkovic est suspendu 10 ans de toutes activités au sein de l’Union belge et interdit de réaffiliation; Walter Mortelmans et Thomas Troch sont suspendu un an.

Le joueur Olivier Myny (Ex-Waasland) est acquitté.

2. Les conséquences sportives en 2019/2020

Le KV Malines, champion de Proximus League, est rétrogradé en D1B qu’il débutera avec un handicap de 12 points (à diviser sur les deux périodes), évoluera en Proximus League. Le club ne pourra pas disputer la Coupe de Belgique (dont il est le tenant) pendant une saison. Condamné, l’Uefa lui interdira donc de disputer l’Europa League.

Waasland-SK Beveren jouera en Jupiler Pro League.

Le Beerschot Wilrijk remplace Malines en Jupiler Pro League.

Europa League : le Standard remplace Malines dans les poules; l’Antwerp entrera au 3e tour qualificatif (sur 4) au lieu du 2e ; La Gantoise est qualifiée pour le 2e tour qualificatif (sur 4).

Lokeren jouera en Proximus League.

L’AFC Tubize jouera en D1 amateurs.

3. En appel, évidemment…

Fin de l’affaire ? Loin de là ! Les différents acteurs de ce mauvais film

peuvent encore interjeter appel auprès de la CBAS (Cour belge d’arbitrage pour le sport) dans un délai de 7 jours calendrier. Cet appel est suspensif.

Et les avocats des parties condamnés ont déjà annoncé que ce serait le cas : Malines, évidemment (“nous envisageons de faire appel, car nous ne comprenons pas cette décision, nous sommes innoncents”) mais aussi Lokeren et Tubize, victimes collatérales du verdict, qui espéraient sauver leur peau au tribunal, eux qui avaient été relégués sportivement.

Durant les 6 jours d’audience, des questions de procédure ont été brandies par les avocats de la défense, et la gestion du dossier par le procureur Wagner a été épinglée. Histoire de faire traîner les choses, l’appel sera sans doute introduit au dernier moment. Pour encore faire trembler la Maison de Verre : la décision, définitive et exécutoire, doit tomber avant le 30 juin…

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER