custom-header
L’USG gâche sa dernière sortie
L’USG gâche sa dernière sortie

En déplacement à Zulte Waregem, l’Union Saint-Gilloise a mis un terme à sa magnifique saison. Seulement, les Bruxellois ont terminé sur une fausse note avec un revers 2-1 après une prestation en demi-teinte.

Les Saint-Gillois se sont inclinés à Zulte Waregem  

Football – Playoffs 2 

La saison 2018-2019 de l’Union Saint-Gilloise a donc pris fin ce vendredi soir sur la pelouse de Zulte Waregem. Troisième de D1B, auteurs d’excellents Playoffs 2 et demi-finalistes de la Coupe de Belgique, les joueurs de Luka Elsner ont certainement écrit une des plus belles pages de l’histoire du club cette saison. Malhereusement, cette belle histoire

n’aura pas connu un « happy end » car les Unionistes se sont inclinés sur la pelouse des Flandriens sans avoir montré leur meilleur visage. « J’avais fait le choix d’aligner le même onze de base que mardi contre Courtrai et je pense que cela s’est vu au niveau de la fraîcheur physique. Nous avions dépensé beaucoup d’énergie et les joueurs n’avaient plus les jambes ce vendredi. Je pense qu’il y avait aussi une certaine fatigue mentale et nous avions déjà la tête ailleurs », souligne Luka Elsner, le T1 saint-gillois.

L’Union prend l’eau en 60 secondes

Les Saint-Gillois rentraient pourtant de plein pied dans la partie et se procuraient trois occasions franches lors des dix premières minutes mais ni Niakaté, ni Besuschkow ne trouvaient la mire. L’Union baissait ensuite pavillon et Zulte Waregem dominait la partie et se montrait le plus dangereux devant le but de Kristiansen. Les Flandriens frappaient finalement par deux fois en l’espace de soixante secondes via Sylla et Faik. L’Union réagissait quelques minutes plus tard sur un penalty transformé

par Selemani. « Nous n’avons pas mis assez d’énergie pour défendre et cela a mené à une rencontre très ouverte. Cependant, nous avons les occasions pour ouvrir la marque mais nous n’avons pas su les transformer. Je tiens aussi à souligner la qualité technique de l’adversaire qui nous a mis en difficulté. »

Après la pause, les joueurs de Luka Elsner tentaient de revenir au score mais les attaquants bruxellois manquaient de réussite ou de justesse technique dans le dernier geste. L’Union ne passait pas loin de l’égalisation sur un corner de Selemani qui longeait la ligne de but mais ne restait pas à l’abri d’une offensive flandrienne. Le score ne bougeait finalement plus et l’USG termine donc sa saison sur une mauvaise note. « J’ai aimé notre réaction après le repos car nous avons montré une autre mentalité mais nous n’avons pas su profiter de nos moments forts pour rétablir l’égalité. Je suis bien évidemment déçu du résultat pour ce dernier match mais nous terminons une belle saison », conclut Luka Elsner.

Après une saison de bonne facture,

les Saint-Gillois devront donc tirer les leçons en vue de la saison prochaine et essayer de faire encore mieux notamment en D1B où l’Union aura certainement son mot à dire pour la montée en D1A.

L’Histoire se répète

Les fidèles de la Butte doivent encore se souvenir de la dernière visite de l’Union au stade Arc-en-Ciel, en septembre 2015. Ils s’étaient d’ailleurs déplacés en nombre ce soir-là, pour assister à une confrontation dans le cadre de la Coupe (au stade des seizièmes) et que les Flandriens avaient contrôlée de bout en bout, achevant le job (2-0) après à peine dix minutes de jeu.

Quarante-quatre mois plus tard ou presque, autre contexte, autres acteurs, mais aussi un contingent plus restreint de partisans unionistes ne voulant rater à aucun prix le dernier épisode d’une saison globalement enthousiasmante. Cette fois, ce sont les Bruxellois qui auraient pu, voire dû, prendre les devants dès l’entame des débats. On songe

à cette latte de Besuschkow (7e) mais aussi et surtout aux réelles occases galvaudées par Niakaté (4e et 9e).

Sans ce gaspillage , l’Union se serait retrouvée en position de force pour finir la compétition sur une note positive et, comme souvent en pareil cas, c’est l’adversaire qui allait coup sur coup mettre hors de position une défense bruxelloise qui, jusque-là, avait parfaitement maîtrisé son sujet.

Une subtile panenka de Selemani à la faveur d’un penalty provoqué par Niakaté permettait néanmoins aux visiteurs de rester dans la rencontre.

Sans qu’elle se traduise au marquoir, la suprématie locale se confirma régulièrement au cours de la seconde période, l’Union en étant réduite à traquer un ballon que les locaux faisaient voyager avec intelligence. Un revers qui ne doit pas faire oublier les bons moments d’une saison à rallonges.

Michel Matton

Zulte-Waregem : Bansen; Walsh, Tardieu, Marcq, Bürki; Seck;

Björdal, De Pauw, Faik (86e Soisalo); Sylla (90e Van Hecke), Bongonda (90e+2 De Smet).

Union Sg : Kristiansen; Vega (78e Letts Chad), Kandouss, Stamenkovic, Kis; Besuschkow, Traore (58e Morren), Selemani; Tabekou, Niakaté (72e Pinto Borges), Fixelles.

arbitre : M. Put.

avertissements : Fixelles, Kandouss, Tabekou.

les buts : 31e Sylla (1-0), 33e Faik (2-0), 39e Selemani sur penalty (2-1).

Sous la loupe

Union Saint-Gilloise

6 Kristiansen Une soirée frustrante. S’était montré intransigeant avant de concéder deux buts en moins de cent cinquante secondes. Quelques bonnes interventions par ailleurs.

6 Vega Avec le remuant Bongonda rôdant dans ses parages, l’Argentin passa une soirée tout sauf tranquille. On a toutefois apprécié sa ténacité.

6KandoussTantôt solide dans le trafic aérien, tantôt en manque d’intransigeance pour mieux faire échec au virevoltant Sylla.

6Stamenkovic Une sérénité parfois mise à mal, notamment au début du 3ème quart d’heure, lorsque l’Essevee haussa le ton.

5kisA connu très vite des soucis à la relance. Sur le 2-0, un peu trop facilement roulé dans la farine par De Pauw.

6BesuschkowAvait démarré pied au plancher en ordonnant bien la manœuvre. Même topo à la reprise, se montrant clairvoyant pour faire le meilleur usage des ballons échus.

5TraoreUn retour aux affaires assez inégal dans la mesure où, jusqu’à son remplacement, il a alterné les bonnes et moins bonnes initiatives.

6SelemaniUn culot monstre pour réduire le score mais pas seulement. Faiz s’est montré concerné et disponible dans toutes les lignes et aurait pu ajouter une seconde rose à la 60e

5TabekouSa pointe de vitesse a trop rarement fait mal et tout comme face à Courtrai mardi passé, il éprouva certaines difficultés à bien finir ses actions

5NiakatéYoussoufou n’a pas été spécialement en veine, faisant

rimer hésitation et précipitation en zone de conclusion. Eut toutefois le mérite de ne jamais renoncer pour mobiliser l’attention de ses adversaires.

5FixellesDe l’abnégation à revendre certes mais se retrouva fréquemment assis entre deux chaises. Une position inconfortable qui freina son apport collectif.

6MorrenCourut dans tous les sens pour chasser un ballon que l’opposant faisait habilement circuler.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER