custom-header
L’Union sait aussi souffrir
L’Union sait aussi souffrir

Les deux équipes ayant réalisé un sans-faute depuis le début des playoffs 2, la première place du groupe était en jeu dans ce duel entre Courtrai et l’Union Saint-Gilloise.

Pour l’occasion, Luka Elsner reconduisait pratiquement l’équipe qui avait étrillé Waasland-Beveren, à l’exception de Ferber qui renvoyait Tabekou sur le banc pour récupérer la place d’attaquant de pointe.

Très séduisants au cours des trois premiers matchs, notamment grâce à un secteur offensif en feu, les Saint-Gillois ont éprouvé bien plus de difficultés face à des Courtraisiens avertis mais surtout bien plus organisés et costauds que ne l’étaient le Cercle, Mouscron et Waasland-Beveren.

Pour la première fois dans ces playoffs 2, les joueurs de Luka Elsner ont été mis en difficulté sur le plan défensif, malmenés par des Courtraisiens plus rapides et percutants, auquel il n’aura manqué qu’un brin de lucidité dans le dernier geste pour ouvrir la marque.

Ses joueurs en difficulté durant le premier acte, Luka Elsner décidait de passer dans un 4-4-2 qui permettait à ses troupes de mieux contenir les assauts de Courtrai mais surtout de s’offrir plus de possibilités lors des reconversions offensives.

Sans être dominateurs, les Saint-Gillois parvenaient même à se montrer efficaces. Sur une longue rentrée en touche mal repoussée par la défense locale, Selemani récupérait le cuir et l’envoyait entre les jambes de Pereira.

Aux commandes, l’Union aurait pu tuer tout suspense sur plusieurs contres, notamment lorsque Niakaté isolait Tau dont la frappe frôlait le montant. Un raté sans conséquence puisque l’Union s’est imposée, prenant au passage seule la tête du groupe.

Elsner : “Une bonne copie défensive”

Pour la première fois depuis le début des playoffs 2, l’Union a été mise en difficulté. Elle a concédé beaucoup d’occasions mais elle a aussi eu le mérite de résister. “Il faut le reconnaître, on aurait pu être menés au score à certains moments du match. On a souffert, on a eu un peu de chance sur certaines phases mais on a aussi rendu une copie défensive assez solide”, se félicite Luka Elsner. L’entraîneur saint-gillois était également satisfait de l’efficacité de ses joueurs, notamment lorsque Selemani a ouvert la marque sur la première occasion du match de l’Union. “On a su être réalistes sur cette longue

remise en jeu. Une fois aux commandes, on a encore été dangereux. On aurait pu aggraver la marque mais je ne dirai qu’une chose : mes joueurs sont incroyables. Ils ont livré une prestation solide, ils se sont surpassés lorsqu’il le fallait, face à un adversaire de qualité, ce qui nous permet de poursuivre sur notre belle lancée.”

SOUS LA LOUPE

6Kristiansen Il a perdu quelques ballons en les envoyant directement en tribunes mais a sauvé les meubles sur une solide frappe de Chevalier.

6Hamzaoui Un bon matchsur son flanc, on regrettera sa blessure à vingt minutes du terme.

6Kandouss La défense centrale a été mise à rude épreuve mais a tenu le choc.

6Perdichizzi Quelques interventions décisives dans son rectangle.

6Kis Le travail défensif reste sa priorité, sorties offensives assez rares.

6,5Mehlem Excellent dans un rôle de ratisseur devant la défense.

5Teuma Un match plus discret qu’à l’accoutumée, parfois dépassé en première période.

7Gerard Un touché de balle unique, des changements de direction dévastateurs, il a assuré le lien entre défense et attaque.

6Niakaté Discret en première période, il était plus en vue après le repos.

6Selemani Moins à son affaire, il s’est mué dans un rôle de renard des surfaces.

5Ferber A retrouvé sa place en pointe de l’attaque mais n’a jamais eu l’occasion de s’illustrer.

6Tau Percy a apporté de la vivacité dès sa montée au jeu.

6Elsner Le passage en 4-4-2 à la pause a permis à ses joueurs de mieux s’exprimer.

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER