custom-header
Les Unionistes ont eu beaucoup de mal à relancer la machine
Les Unionistes ont eu beaucoup de mal à relancer la machine

Une semaine après la grosse déception de l’élimination en Coupe de Belgique, l’Union reprenait le chemin du championnat ce mercredi soir avec l’objectif d’assurer une place dans le top 4. C’est désormais chose pratiquement faite grâce à la victoire face à Lommel. Mais que cela fut difficile. Il fallut en effet attendre la 88 e minute pour que Selemani ne libère le stade Marien, alors que l’Union a joué en supériorité numérique pendant presque tout le match.

Une victoire dans la douleur mais si précieuse 

football – division 1B (Union sg – lommel) 

Cinq minutes à peine après le coup d’envoi, Niakaté se faisait accrocher dans le rectangle par Santermans alors qu’il n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond des filets. L’arbitre signalait le point de penalty et adressait au passage un carton rouge au défenseur limbourgeois. L’Union paraissait alors être dans un fauteuil. Ce même Niakaté prenait ses responsabilités mais voyait son envoi, tiré au milieu du but, repoussé par Coucke.

Un petit coup sur la tête des Unionistes qui allaient éprouver par la suite les pires difficultés à s’approcher des cages du gardien de Lommel. Impatients, les Saint-Gillois faisaient trop souvent le mauvais choix et se dirigeaient vers un nul blanc qui aurait sonné comme une contre-performance. « Je suis frustré car on n’a pas fait les choses simplement », analysait d’ailleurs le coach unioniste Luka Elsner après la rencontre. « Le ballon ne circulait pas assez vite.

. » On voulait toujours trouver la bonne passe trop rapidement. Aussi, les joueurs prenaient trop rapidement leurs responsabilités, après seulement une ou deux passes. Mais il faut dire que Lommel était bien organisé

Si les Saint-Gillois ne produisaient pas du grand football, ils avaient toutefois le mérite d’y croire jusqu’au bout. Et c’est finalement Selemani qui se muait en sauveur en plaçant une superbe tête décroisée au fond des buts à deux minutes de la fin du temps réglementaire. « On n’était pas dans le bon tempo aujourd’hui mais on est resté calme et on a continué à pousser jusqu’au dernier moment. »

« Ce but de selemani nous libère d’un poids »

Patiente, l’Union a donc été récompensée et peut souffler un grand « ouf » de soulagement. Car cette victoire lui assure plus que probablement une place dans le top 4. En effet, elle conforte sa troisième place et compte désormais dix points d’avance sur Lommel et Westerlo qui se partagent

la quatrième place, alors qu’il ne reste plus que quatre rencontres avant la fin de la phase classique. Il ne manque donc plus que deux points à l’Union pour être sûre de jouer au moins les Playoffs 2. « Ce but de Selemani est peut-être un des plus importants de la saison », reconnaissait d’ailleurs Elsner. « Il nous libère d’un poids. On peut désormais aller affronter le Beerschot (ndlr. ce dimanche à 16h) avec un grand enthousiasme. »

Et pourquoi pas se mettre à rêver à nouveau de la deuxième tranche. Avec sept points de retard sur Malines et le Beerschot, c’est en tout cas mathématiquement encore faisable. Mais la victoire au Kiel sera obligatoire.

Perdichizzi out   5 à 6 semaines

Opération. Pietro Perdichizzi s’est fait opéré de la paroie abdominale. Son opération était prévue depuis un moment et il était convenu qu’il tire sur la corde jusqu’à la demi-finale de la Coupe. Il devrait être absent cinq à six semaines.

Affluence. Ce n’était pas la foule des grands soirs pour cette rencontre initialement prévue ce samedi mais finalement reportée. L’affluence était plutôt clairsemée.

Remerciements. Luka Elsner, le coach, est allé personnellement remercier les supporters après la rencontre pour leur soutien en Coupe mais également depuis le début de la saison.

Un grand pas vers les PO2

Face à Lommel, l’Union avait une mission : gagner et valider avec quasi certitude son billet pour les playoffs 2. Ce qu’ils ont fait, non sans se faire peur.

Les Unionistes semblaient pourtant avoir compris le message puisqu’ils débutaient presque parfaitement la rencontre. Sur la première action dangereuse, Niakaté était retenu par le maillot par Santermans alors qu’il n’avait plus qu’à pousser le ballon au fond. Le défenseur était logiquement exclu mais Niakaté manquait totalement sa transformation, plaçant le ballon plein axe, sur le gardien.

Au lieu de mener au score, l’Union se retrouvait opposée à dix valeureux adversaires bien décidés à faire bloc pour au moins ramener un point.

Et comme les Saint-Gillois manquaient autant d’inspiration que de précision, on assistait à une première période insipide où seuls le centre tir de Heymans repoussé par la barre, la frappe tendue de Besuschkow et les quelques dribbles de Selemani maintenaient le public éveillé.

Le discours de Luka Elsner à la pause semblait avoir un impact sur le comportement de ses joueurs au retour des vestiaires. Tabekou trouvait la barre sur un centre tir alors que Besuschkow et Tau obligeaient Coucke à sortir le grand jeu. Mais cela ne dura qu’un petit quart d’heure avant de voir l’Union redevenir assez brouillonne.

Le coach des Saint-Gillois faisait alors monter Fixelles et Ferber à la place de Tabekou et Niakaté, loin d’être très inspirés, pour tenter d’apporter plus de danger et d’entrain. Sans effet, ses joueurs ne parvenant pas à percer le mur parfaitement mis en place par la défense de Lommel, jusqu’à la 88e minute, moment choisi par Selemani pour placer une reprise de la tête au fond des filets. “Ça doit être le deuxième but de

, confiait le buteur. la tête de ma carrière. Je suis content car il rapporte trois points importants à l’équipe”

De quoi permettre à son équipe de faire un grand pas vers les playoffs 2. “On a poussé jusqu’au dernier moment pour finir par inscrire un des buts les plus importants de la saison puisqu’il nous met à distance raisonnable de nos adversaires directs dans la course à la troisième place”, confiait Luka Elsnet.

Avec dix points d’avance sur Lommel, l’Union a pratiquement assuré sa participation aux playoffs 2. “On va enfin être libéré d’un poids que l’on a eu tout au long du mois de janvier. En étant libérés, on va pouvoir se montrer plus à notre avantage au Beerschot.”

Sébastien Sterpigny

union SG : Saussez, Vega (81e Mehlem), Kandouss, Kis, Iriondo, Besuschkow, Teuma, Selemani, Tabekou (56e Fixelles), Niakaté (56e Ferber), Tau.

lommel : Coucke, El Banouhi (90e Regales), Santermans, De Wilde, Cauwenberg, Neven, Henkens,

Brebels, Heymans, Vermijl (73e Claes), Valcke (64e Aabbou).

arbitre : M. Pirard.

avertissements : Kandouss, Brebels, Neven, Teuma, Coucke, De Wilde

exclusion : 5e Santermans.

les buts : 88e Selemani (1-0)

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER