custom-header
“Le match parfait”

Il aura donc fallu attendre le sixième affrontement entre les deux équipes en match officiel (le 7e si on compte le match amical en préparation) pour voir les Saint-Gillois vaincre les Malinois. Mais ça valait la peine d’attendre. Sur la pelouse d’un Kavé qui avait l’occasion de réaliser une affaire en or dans la course au titre, les joueurs de Luka Elsner ont refroidi tout le stade. 0-2 après huit minutes grâce à un doublé de Tau et puis une seconde période où les Saint-Gillois n’ont pas craqué. Mieux, avec un Ferber increvable, la marque passait à 0-4 alors que Selemani enfonçait

le clou pour une revanche savourée à sa juste valeur. “Notre entame de match était excellente. Nous avons été efficaces et cela a facilité les choses. Nous avons été dangereux sur chaque contre et nous avons pratiquement marqué toutes nos occasions. C’était le match parfait”, lance Luka Elsner.

Un coach ravi de l’implication de ses joueurs. “Je tiens à féliciter mes joueurs qui, malgré un enjeu moins important pour nous, sont parvenus à sortir un tel match. C’est une belle preuve d’abnégation, cela prouve leur envie de faire de belles choses.”

Ce large succès alimentait toutefois les regrets. Celui de ne pas avoir obtenu un tel résultat lors de leur affrontement en demi-finale de la Coupe de Belgique. “Bien entendu que j’aurais préféré gagner un de nos autres matchs contre Malines mais je prends ce succès avec grand plaisir

mais aussi beaucoup de modestie car c’est la seule fois que nous avons battu Malines. Cela prouve que nous avons progressé. C’est une grosse satisfaction.”

Sébastien Sterpigny

malines : Verrips, Lemoine (46e Matthys), Swinkels, Peyre, Bijker, Schoofs (64e Cornet), Van Damme, Kaya, Storm, Togui (69e Tainmont), Engvall.

union sg : Saussez, Iriondo (52e Hamzaoui), Stamenkovic, Kandouss, Kis, Mehlem, Teuma, Selemani, Niakaté (66e Fixelles), Ferber (79e Tabekou), Tau.

arbitre : M. Dierick.

avertissements : Selemani, Iriondo, Saussez, Tabekou.

les buts : 5e Tau (0-1), 8e Tau (0-2), 59e Ferber (0-3), 69e Ferber (0-4), 71e Selemani sur pen. (0-5).

Le cauchemar de Thibaut Peyre

Passé de l’Union à Malines en janvier, Thibaut Peyre avait rêvé d’un tout autre scénario pour ses retrouvailles avec ses anciennes couleurs. “Nous n’avons rien montré, ce n’était pas bon, face à une équipe de l’Union surmotivée. Les deux buts encaissés aussi vite nous ont assommés. C’était le pire départ possible alors que nous savions que nous avions une belle carte à jouer après le partage du Beerschot”, débute Thibaut Peyre.

Chambré par ses anciens équipiers à la sortie des vestiaires, le défenseur n’a pas pu empêcher les attaquants de l’Union de s’exprimer. “Ce match était spécial mais l’Union était tout simplement meilleure que nous.”

Les supporters n’ont pas raté le défenseur, déployant une banderole “Peyre traître”. “Sans commentaire”, rétorque-t-il.

Pour Malines, il s’agit de réagir le week-end prochain puisque le Beerschot compte désormais un point d’avance en tête de la seconde tranche, alors qu’il ne reste qu’une journée à disputer. “C’est une grosse claque, en espérant qu’on se relèvera la semaine prochaine et qu’on l’emporte.”

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER