custom-header
De superbes adieux au Marien
De superbes adieux au Marien

On n’arrête vraiment plus l’Union durant ces playoffs. Ce mardi soir, pour leur dernière sortie devant leur public, les Saint-Gillois se sont payés le leader du groupe B, Courtrai. Grâce à une efficacité défensive retrouvée, les Bruxellois ont offert une ultime victoire à leurs supporters, la douzième de la saison à domicile.

L’Union n’a pas raté sa dernière à domicile en battant Courtrai 

football – division 1B (playoffs 2) 

Il n’aura pas fallu bien longtemps pour que Niakaté fasse trembler les filets puisque, après neuf minutes de jeu, l’attaquant mettait déjà l’Union aux commandes grâce à un beau solo. En deuxième période, Stamenkovic, sur un corner botté par Selemani, plaçait sa tête hors de portée du portier courtraisien et marquait le second et dernier but de la partie. Les Unionistes géraient parfaitement la fin de rencontre, grâce à une très bonne assise défensive. Ce qui n’était pas pour déplaire à leur coach, Luka Elsner. « J’ai trouvé notre performance défensive très aboutie et c’est cela qui nous a fait gagner le match », notait-il. « On a tenu même quand on était bas. On a bien défendu dans notre surface de réparation. On a été calme. On n’a pas été pris de panique. On a toujours

mis une pression sur le porteur du ballon, ce qui a obligé Courtrai à aller sur les côtés. Pour cela, c’était vraiment une performance aboutie de notre côté. C’est super car on avait un peu de mal sur les aspects défensifs dernièrement. Aujourd’hui, on a retrouvé une vraie sérénité derrière et c’est de bon augure pour ce dernier match. C’est en tout cas bien de finir comme ça avec une victoire et une performance qui tient la route. »

Une douzième et dernière victoire à domicile face à des fans unionistes qui n’avaient d’yeux -et de voix- que pour leur entraîneur slovène en fin de rencontre. Celui-ci était d’ailleurs porté en triomphe par les joueurs au coup de sifflet final. « Cela fait extrêmement plaisir mais je n’aime pas trop être mis en avant », réagissait-il humblement.

« Ce sont les joueurs les héros, pas moi »

Je préférerais qu’on parle des joueurs car la saison leur revient vraiment. J’aime qu’on parle d’eux car ce sont eux les héros. Il faut remettre un peu tout en contexte car on n’a rien gagné. On a juste fait une bonne phase de Playoffs 2 et un championnat qui était plutôt correct. Mais si les gens sont contents de venir au stade et s’ils soutiennent cette équipe, c’est grâce aux joueurs. Mais c’est clair que c’est une récompense pour tout le staff, pas que pour moi car je ne suis pas tout seul. L’ambiance était belle et elle couronne le travail des garçons qui n’ont jamais abdiqué. Même sans cette licence européenne, ils ont réussi à faire de bons Playoffs 2, ce qui n’était pas gagné d’avance. Je leur tire un grand coup de chapeau car c’est un super groupe. Tous les jours, ils travaillent beaucoup. Ils se sont énormément améliorés et ont réussi à créer une belle communion avec les supporters. »

Clap de fin de cette magnifique saison vendredi à Zulte Waregem. Une rencontre au terme de laquelle l’Union pourrait bien terminer première du groupe puisqu’elle n’est plus désormais qu’à un point de Courtrai.

« Cela fait plaisir d’avoir cette proximité avec les supporters »

Après la rencontre, les joueurs et le staff sont allés saluer les supporters dans le club-house. Ces derniers n’ont pas manqué de faire une dernière fois la fête à ceux qui leur ont procuré tant de bons moments cette année. Et les joueurs, eux, étaient ravis de pouvoir communier avec leurs fans. A la sortie

du club-house, Abdelrafik Gerard, qui n’avait pas joué la rencontre, était tout sourire. « C’était festif, comme après chaque victoire », rigolait-il. « On sent que c’est la fin de saison et que tout le monde est content de finir sur un succès qui vient clôturer cette superbe campagne. Et puis, cela fait chaud au cœur cette proximité entre les joueurs et les supporters. Cela fait vraiment plaisir. »

« À la Butte, tout est possible »

Le stade de l’Union a souvent réussi aux joueurs de Luka Elsner cette saison 

Après deux années passées à jouer au stade Roi Baudouin, l’Union a repris ses quartiers au stade Marien en début de saison. Le 12 août 2018, les fans se faisaient à nouveau entendre dans le Parc Duden lors de la réception de Louvain. L’histoire commençait mal puisque les Saint-Gillois étaient défaits 1-2. Mais ceux-ci allaient clairement inverser

la tendance au cours de la saison et bien souvent régaler leur public à domicile.

Au total, l’Union aura joué 23 matches à la Butte, toutes compétitions confondues (14 en Division 1B, 4 en Coupe de Belgique et 5 en Playoffs 2). Et force est de constater que le soutien du public aura été un atout précieux pour les ouailles de Luka Elsner. En effet, elles n’auront connu que quatre fois la défaite dans leur antre (trois fois en D1B et une fois en Coupe lors de la demi-finale retour contre Malines) pour 12 victoires et sept matches nuls (la victoire aux tirs au but contre Genk en huitième de finale de la Coupe après le 2-2 au terme du temps réglementaire est considérée comme un nul).

Au niveau comptable, l’Union est également clairement en positif dans ses installations. Lors de la phase classique

du championnat, elle aura pris près de 60 % des points mis en jeu lors des 14 rencontres à domicile (25 sur 42). Et au total, elle aura pris 25 de ses 45 points dans ses installations (soit 55 % de ses points chez soi).

En outre, l’Union est montée en puissance à domicile au cours de la saison. En effet, elle est invaincue depuis près de trois mois. Sa dernière défaite remonte au 16 février dernier face à Roulers. Et elle s’est montrée particulièrement impressionnante durant ces playoffs puisqu’elle aura réussi à prendre onze points en cinq rencontres, marquant au passage la bagatelle de quinze buts.

Dernière statistique, et non des moindres, l’Union n’a pas perdu un seul de ses six matches contre une équipe de Division 1 à domicile (en comptant celui face à Genk en Coupe). Pas étonnant que Luka Elsner et

l’ensemble des joueurs aient souvent martelé leur bonheur de jouer au Parc Duden. Comme l’avait, entre autres, déclaré Roman Ferber après une incroyable « remontada » dans le dernier quart d’heure face à Tubize au mois de novembre 2018 (3-2). « Au stade Marien, on sent que tout est possible. »

Et une dernière à la maison

Le stade Marien aura vibré cette saison. La réception de Courtrai était la dernière occasion pour les Unionistes de s’illustrer devant leurs supporters. Avant la rencontre, ils avaient déjà pris huit unités sur douze à domicile, avec pas moins de treize buts marqués en quatre confrontations seulement. Un véritable feu d’artifice offensif !

Pour cette ultime prestation à Bruxelles, les joueurs de Luka Elsner ont en plus évolué dans leur style préféré. Grâce à l’infiltration réussie de Youssoufou Niakae, dès la 9e

minute de jeu, les locaux ont pu faire la course devant, au marquoir. Bien installés devant leur rectangle pour contenir les attaques visiteuses, ils ont réussi à faire mal en contre. Serge Tabekou, très remuant sur son flanc droit, a, en plus, permis à ses compagnons de l’attaque de profiter des nombreux espaces. Fixelles a d’ailleurs failli inscrire le deuxième but des siens, sur une attaque placée.

Face à cette très bonne formation de Courtrai, les Unionistes ont, une fois de plus, prouvé que leur place était bien parmi l’élite du football belge. Costauds défensivement, ils ont toutefois concédé plusieurs occasions. Mais lorsque ce fut nécessaire, Anders Kristiansen est intervenu. Et ce n’est finalement pas arrivé très souvent.

Preuve de la complémentarité de ce noyau et de sa force, c’est sur une phase arrêtée

qu’ils ont réussi à faire le break, en seconde période. Bref, le danger est venu de partout.

Malgré la déception de la première tranchée, loupée de peu, et la demi-finale de la Coupe de Belgique qui aurait pu tourner autrement, les Bruxellois avaient à cœur de bien terminer la saison au stade Marien.

Et en plus de la victoire, ils y ont ajouté la manière. Les supporters qui étaient présents, malgré l’horaire de la rencontre, ont d’ailleurs soutenu leur équipe durant toute la rencontre.

À cinq minutes du terme, ils ont même chaleureusement applaudi et chanté leur entraîneur, Luka Elsner, pour ses excellents résultats. Une vraie reconnaissance de la part du public bruxellois.

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER