custom-header
Dans le dur, l’Union a trouvé les solutions
Dans le dur, l’Union a trouvé les solutions

Les Unionistes ont montré une belle réaction

L
’Union Saint-Gilloise a
fait honneur au fameux
« quart d’heure de
l’Union » en renversant
la vapeur sur le terrain du Cercle
de Bruges. Pourtant, tout ne fut
pas rose pour les Saint-Gillois
qui ont peiné pendant 80 minutes mais qui restent dans le
sillage de Courtrai.

Sur la pelouse du Cercle,
l’Union a certainement remporté une des plus belles victoires
de sa saison, du moins dans le
scénario. Pour ce qui est de la
manière, les Bruxellois ont déçu et ont fait preuve d’un grand
nombre d’erreurs techniques
inhabituelles dans leur chef.
Après une première période soporifique, la faute à un triste
spectacle proposé par les deux
formations, le Cercle se montrait le plus efficace avec un
doublé de Taravel, d’abord sur
corner, puis sur coup franc.
L’Union ne méritait alors pas
mieux avant de planter trois
buts en dix minutes via Stamenkovic, Niakaté et Tau pour
prendre les trois points. « Nous
avons montré que nous avions
les ressources mentales pour aller chercher cette victoire. Nous
avons fait honneur à nos couleurs en montrant que notre
saison n’est pas finie même si
nous n’avons rien à jouer dans
ces Playoffs 2 », souligne Luka
Elsner, le T1 unioniste.
Si le coach saint-gillois se montrait satisfait de la fin de match
de ses ouailles, il n’en oubliait
pas pour autant les 80 premières minutes où l’Union n’a
pas montré son vrai visage.
« Nous avons été insignifiants
durant une majeure partie de
la rencontre. Au coup d’envoi,
nous avons été surpris par le
système mis en place par le
Cercle et cela nous a mis en difficulté. Nous avons cherché des
solutions pendant la rencontre
et avons eu du mal à en trouver. C’est surtout à cause de
moi. Heureusement, les changements nous ont fait du
bien. »
Luka Elsner avait en effet surpris sur le plan tactique, troquant son 4-4-2 habituel pour
un 4-3-3 en lançant Fixelles et
laissant Percy Tau sur le banc.
Le Sud-Africain donnait finalement tort à son entraîneur en
offrant l’égalisation à Niakaté
avant d’inscrire le but de la victoire. « Nous sommes dans une
situation idéale pour envisager
différentes solutions. D’autres
joueurs sont prêts à montrer ce
qu’ils valent et c’est l’occasion
de leur donner une chance de
s’exprimer. Nous avons besoin
d’avoir un effectif complet et
c’était le bon moment pour
faire tourner. Finalement, le
scénario du match donne raison à ceux qui sont montés »,
note le mentor bruxellois.
Avec ce succès, l’Union reste
deuxième du groupe B avec
deux points de retard sur Courtrai qui se rend au Parc Duden
samedi prochain pour la finale
du groupe. « Pour nous, gagner
le groupe n’est pas un objectif.
Nous voulons avant tout vivre
de bons moments et jouer des
matches comme celui face au
Cercle. Nous allons essayer de
produire le même spectacle la
semaine prochaine et de livrer
une bonne prestation. »

2 5,5 Kristiansen : impuissant sur les deux buts brugeois, il n’a pas eu
beaucoup de travail.

5,5 Mehlem : il dévie malencontreusement le ballon pour Taravel sur
le 1-0.

6 Stamenkovic : il remet l’Union
dans le match en réduisant l’écart. A
tenu sa place défensivement.

5,5 Perdichizzi : sa faute amène le
coup franc du 2-0 mais un bon match
dans l’ensemble.
2 5,5 Hamzaoui : placé au back
gauche, il a mis du temps avant de
défense brugeoise, il n’a pas eu le
même impact que ces dernières semaines.
2 7 Niakaté : un énorme raté en fin
de match avant de se reprendre dans
les arrêts de jeu avec un but et un assist.
Remplaçants :
2 6 Tabekou : sa montée a amené
de la percussion au jeu unioniste.
2 7 Tau : un assist et le but de la victoire en 30 minutes, sa montée a fait
du bien à l’Union
2 NC Ferber.
trouver ses repères.
2 5 Traore : placé en sentinelle devant la défense, il a alterné le chaud
et le froid.
2 5 Gérard : une prestation assez discrète avec du déchet inhabituel dans
son chef.
2 6,5 Teuma : il a énormément travaillé dans l’entrejeu et a couvert du
terrain. À l’assist sur le 2-1.
2 5 Fixelles : placé sur le flanc droit, il n’est pas parvenu à sortir son
épingle du jeu.
2 5 Selemani : bien contenu par la défense brugeoise, il n’a pas eu le
même impact que ces dernières semaines.
2 7 Niakaté : un énorme raté en fin
de match avant de se reprendre dans
les arrêts de jeu avec un but et un assist.
Remplaçants :
2 6 Tabekou : sa montée a amené
de la percussion au jeu unioniste.
2 7 Tau : un assist et le but de la victoire en 30 minutes, sa montée a fait
du bien à l’Union
2 NC Ferber.

L’Union a de la ressource

Pendant 80 minutes, l’Union n’a pas vraiment été à son affaire face au Cercle. S’il y a eu beaucoup de pertes de balle de part et d’autre, les Saint-Gillois n’ont pas vraiment inquiété les Brugeois. Pire, suite à deux phases arrêtées, Taravel donnait deux buts d’avance au Cercle, d’abord sur corner et puis sur coup franc. “On a commis beaucoup trop d’erreurs techniques, perdu beaucoup trop de ballons”, pestait Faïz Selemani après la rencontre.

Et puis les Saint-Gillois ont sonné la révolte pour s’offrir une incroyable remontada.

Stamenkovic a redonné espoir sur corner à la 83e et puis Tau, dont la montée fut le déclencheur, a délivré un caviar sur la tête de Niakaté pour l’égalisation avant que les deux hommes n’inversent les rôles pour signer un contre victorieux dans les arrêts de jeu. “Nous avons été derrière durant plus de 80 minutes mais tout d’un coup, nous avons trouvé les ressources mentales pour renverser le match. La mentalité affichée par les joueurs a été fantastique. Même à 2-2, alors que chaque équipe pouvait tuer le match, que le Cercle s’est créé des occasions franches, les garçons n’ont pas lâché et ont prouvé que leur saison n’était pas finie”, se félicite Luka Elsner.

Ces dix dernières minutes de folie ne faisaient toutefois pas oublier les 80 premières qui furent compliquées pour l’Union. “Pendant la majorité du match, nous avons été assez insignifiants.

Nous avons rencontré beaucoup de problèmes tactiques car nous avons été surpris par le système du Cercle. Ça nous a mis en difficulté par rapport à ce que nous avions préparé. Mais ces difficultés sont venues de mon incapacité à trouver une solution pour mon équipe face cette situation. Heureusement, le changement tactique opéré par la suite nous a fait du bien.”

Et notamment les montées au jeu de trois éléments offensifs : Tabekou, Tau et Ferber. “Les deux premiers ont eu un impact assez important, tout comme Ferber qui a apporté son engagement et son énergie. Mais s’ils n’ont pas commencé le match, c’est tout simplement parce que ces playoffs 2 sont propices à tester certaines choses, à se préparer pour le futur en envisageant d’autres solutions.”

Et les victoires sont un excellent moyen

de s’y préparer. “On ne parle pas de cette première place du groupe. On ne veut tout simplement pas abdiquer afin de vivre des moments comme ça, avec des émotions. On veut gagner un maximum de matchs, à commencer par le suivant contre Mouscron.”

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER