custom-header
C’est Ferber qui sourit, au contraire de Peyre
C’est Ferber qui sourit, au contraire de Peyre

L’Union a frappé, une fois de plus cette saison, les esprits ce samedi soir à l’AFAS Stadium. L’attaque unioniste était à la fête en marquant à cinq reprises et c’est la défense malinoise, dirigée par un certain Thibaut Peyre, qui en a fait les frais. Pour ses « retrouvailles » avec son ancien club, le défenseur français a connu une soirée très difficile. « Pour moi, c’était

un match très spécial et c’était le pire départ qu’on pouvait imaginer puisqu’on était au courant que le Beerschot avait été accroché », expliquait-il, dépité. « On est tombé contre une équipe surmotivée et qui a amplement mérité sa victoire. Il va en tout cas falloir se remettre au boulot très rapidement pour se remettre de cette claque. »

Une claque dont l’un des instigateurs était Roman Ferber, le centre-avant unioniste auteur d’un doublé, qui a donc remporté son match dans le match avec son ancien coéquipier. « Thibaut Peyre et moi avons joué ensemble durant un an à Mouscron et un an et demi à l’Union », expliquait-il. « C’est un ami de longue date mais maintenant, son but c’est de faire gagner Malines, et moi, mon boulot c’est de faire gagner l’Union. Aujourd’hui, c’est moi qui ai gagné (sourire). On a en tout cas livré

une grosse prestation collective. Je suis très fier de ce qu’on a réalisé et c’est largement mérité au vu du match. »

Il aura fallu le temps mais l’Union aura donc enfin trouvé la bonne formule pour venir à bout des Malinois après cinq confrontations cette saison, toutes remplies de frustration puisque les Unionistes avaient à chaque fois eu des opportunités de faire mieux, aussi bien en Coupe de Belgique qu’en championnat. « Ce sont des matches qui font partie du passé et qui nous rendent encore meilleurs au quotidien », note Roman Ferber.

« Ils nous ont fait grandir. On avait peut-être besoin de ce passif pour sortir une telle copie aujourd’hui. Mais on n’était pas non plus venu avec un esprit revanchard. On avait surtout à cœur de montrer que, sur un match, on pouvait être meilleur que Malines. On l’avait déjà prouvé sur certaines

parties de rencontre, mais jamais sur les 90 minutes. Cette fois-ci, on a été supérieur à Malines du début à la fin. »

À fond contre Tubize

Les joueurs saint-gillois semblent en tout cas avoir retrouvé une bonne dose de motivation après une période agitée suite au licenciement du directeur sportif Alex Hayes. Et ils comptent bien terminer la phase classique en beauté dimanche prochain face à Tubize. « Nous avons eu un peu de mal gérer cette situation et on n’avait pas affiché un bon visage le week-end précédent face à Roulers. On avait à cœur de se racheter et on l’a fait de la meilleure des façons. On compte bien afficher le même état d’esprit contre Tubize. Car on ne veut pas handicaper les équipes du bas de tableau dans la course au maintien. »

 

Laisser un commentaire

CLASSEMENT D2

JOURNEE PRECEDENTE - RESULTATS

PROCHAINE JOURNEE - CALENDRIER